Recette – Ontama hiyashi udon- Lecture : 3 min

Bienvenue à tous pour l’ajout d’une nouvelle rubrique sur notre blog! J’espère que celle-ci ravira les gourmand(e)s, puisque nous allons parler ici de cuisine. En suivant notre quotidien, vous pourrez constater que vivre au Japon ne rime pas obligatoirement avec manger des sushis et du riz tous les jours (je sens qu’un mythe vient de s’effondrer…).

Nous essaierons donc de vous faire partager nos plats les plus originaux, les meilleurs, ou les plus pratiques, pour vous donner envie, vous aussi, de goûter, voire de cuisiner, les plats et aliments japonais (ou, du moins, qui se mangent au Japon). Les recettes seront explicitées dans les deux langues pour permettre à ceux présents au Japon comme à ceux en France de comprendre et acheter l’intégralité des ingrédients.

Nous espérons également que cette rubrique pourra être utile à celles et ceux qui, comme nous il y a cinq ans, viennent d’arriver ici, ne sont pas très habitués à cuisiner, encore moins avec les ingrédients locaux, et ont aussi besoin de manger pour un budget réduit.

 

Pour cette première recette, nous allons vous présenter les Ontama-Hiyashi-Udon (on a volontairement choisi un premier terme simple et court pour vous aider). Voici mot par mot la signification de ce plat :

Ontama s’écrie 温玉 (synonyme de Onsen-tamago (温泉卵)). Cela signifie littéralement « œuf des sources chaudes ». En effet, le premier kanji1Sinogramme ; à la différence des hiragana et katakana qui sont des alphabets syllabaires, les kanji sont associés à la fois à une signification et à une prononciation (souvent de plusieurs syllabes). est celui que vous retrouverez dans le mot onsen (温泉), c’est-à-dire « source chaude », « bain thermal » ! Il semble que, fut un temps, l’on se servait de ces sources pour faire cuire des œufs, et c’est l’héritier de cette pratique que l’on retrouve dans ce plat. Mais, rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin d’aller dans un onsen pour réaliser cette recette.

Hiyashi s’écrie 冷やし. Cela signifie « froid ». C’est le kanji que vous retrouverez dans beaucoup de plat japonais qui sont le plus souvent du temps cuisinés durant les saisons chaudes et humides, comme par exemple : les ramen froid (冷やしラーメン).

Udon, pour finir, qui s’écrie en hiragana (うどん) correspond à une catégorie de nouilles préparées avec de la farine de froment (appelé également blé tendre).

 

Recette (pour 1 personne)

 

Ingrédients
  • Nouilles udon (100g) / うどん
  • Œuf (1) / 卵
  • Ciboule / ねぎ
  • Concombre / きゅうり
  • Mentsuyu (sauce/bouillon pour nouilles, qui peut s’acheter toute faite ou qui peut aussi se faire en mélangeant plusieurs condiments (dashi, sauce soja, saké, eau…) ; 50 ml) / めんつゆ
  • Eau (100ml) / 水

Il est possible de rajouter :

  • Nori (algues) / のり
  • Kimchi / キムチ

 

Préparation
  1. Commencer par préparer votre œuf « onsen » (que l’on pourra également appeler œuf poché à la japonaise) : Faire frémir de l’eau dans une casserole. Quand l’eau frémit, couper le feu, attendre une petite minute et poser très délicatement avec une cuillère l’œuf dans l’eau chaude. Attendre 17 minutes puis toujours délicatement (très fragile) refroidir l’œuf sous l’eau puis, si possible, au moins 15 minutes au réfrigérateur.
  2. Couper la ciboule en petites rondelles, le concombre en julienne (éventuellement le nori en lamelles si vous en avez rajouté).
  3. Dans un bol, mélanger le mentsuyu et l’eau. Placer le tout au réfrigérateur.
  4. Faire cuire les udon (dans l’eau bouillante ; le temps de cuisson varie selon la taille des nouilles et la marque, vérifier sur l’emballage (en général, c’est environ 2 à 3 minutes)).
  5. Égoutter puis refroidir sous un filet d’eau.
  6. Répartir les udon dans le bol, verser le bouillon (le mélange mentsuyu/eau).
  7. En faisant attention à se maintenir au-dessus du plat ; écaler très délicatement l’œuf jusqu’à créer un trou suffisamment large pour faire glisser le contenu, sans casser le jaune, dans les nouilles.
  8. Disposer les légumes coupés.

 

Bon appétit !

 

Le conseil du chef : pour la préparation si vous souhaitez poser l’œuf au milieu du plat (le petit plus esthétique qui rendra vos soirées encore plus raffinées que les réceptions de l’ambassadeur avec des Ferrero Rocher), pensez à créer un creux en avance dans les udon pour qu’il vienne s’y loger.

 

Notes   [ + ]

1. Sinogramme ; à la différence des hiragana et katakana qui sont des alphabets syllabaires, les kanji sont associés à la fois à une signification et à une prononciation (souvent de plusieurs syllabes).

About The Author


Sylvain

Diplômé d'un master LCE Japonais. Après un premier voyage en 2010 et une année d'échange à Nagoya (NUFS Nagoya University of Foreign Studies), je profite actuellement des études de ma compagne, pour venir parfaire mes connaissances de la langue et de la culture japonaise.

1 Comments

Leave a Comment